Gestion optimisée des données : Sismage-CIG, un booster de performances

Le management des données est une composante essentielle de l’efficacité et de la qualité de nos études géosciences. En facilitant l’accès à toutes les données disponibles et leur partage par tous les métiers géosciences, Sismage-CIG (Chaîne Intégrée Géosciences) améliore significativement leur valorisation et leur capitalisation.

EXPERT_BENOIT_SOLEILHAVOUP_FR_302x226.png
Benoit Soleilhavoup

Exploration

Une compréhension partagée dans la chaîne géosciences

La donnée est au cœur du processus d’interprétation et de modélisation des réservoirs. C’est en effet notre capacité à mettre en cohérence de multiples données de nature et d’échelle différentes (sismiques, géologiques, de puits, géographique, statiques ou dynamiques, etc.) qui fonde notre compréhension intégrée des prospects et des gisements.

 

Gestion des données dans Sismage-CIG – Vue d’ensemble.

En centralisant toutes les données dans un espace de travail commun à l’ensemble des métiers géosciences, Sismage-CIG, Chaîne Intégrée Géosciences, apporte une avancée décisive.

Elle facilite en effet considérablement la collecte, la validation et la qualification des données de manière transversale, et permet ainsi de partager une compréhension commune des principales incertitudes et hétérogénéités du prospect ou du gisement.

 

Réalisée en amont des phases d’interprétation géophysique et géologique et de création du modèle géologique, cette étape stratégique de synthèse croisée de l’ensemble des données livre les clés qui permettront d’orienter efficacement les workflows d’études géosciences.

 

En marquant la fin des importations/exportations de données entre les logiciels de chaque métier, multipliées par les nombreuses itérations liées notamment au processus de modélisation, Sismage-CIG supprime à la fois les pertes de temps et les déperditions d’informations inhérentes à ces transferts. Sachant que, sans Sismage-CIG, les ingénieurs géosciences consacrent environ 20 % du temps d’une étude à la recherche et au contrôle qualité des données disponibles, le gain est d’importance !

 

Sismage-CIG, UN accès complet à toutes les données

La plate-forme Sismage-CIG dispose d'un autre atout : sa capacité à charger toute donnée stockée dans les bases de données de Total, en particulier les données cartographiques de son Système d’Information Géographique (SIG). Ce lien, impossible à établir avec des logiciels commerciaux de modélisation, assure un accès facile et rapide à toutes les données géoréférencées de Total (permis miniers, surfaces d’acquisitions sismiques, prélèvements géologiques, trajectoires de puits, installations, etc.), via des cartes de référence directement visualisables sur Sismage-CIG.

 

Rapides, performants, stables et robustes, les outils de transfert de données développés pour Sismage-CIG ont été conçus pour assurer une circulation optimale des données, que ce soit pour :

Vue corrélation entre puits d’exploration.

  • le partage de données qualifiées entre plusieurs projets réalisés sur la plateforme, via des bases de données « ready to use » qui garantissent la qualité des données en évitant leur duplication ;
  • le transfert de données entre plusieurs plate-formes Sismage-CIG de différents sites (sièges, filiales) ;
  • l’import/export de données entre Sismage-CIG et d’autres logiciels d’étude (Petrel, OpenWorks, etc.), en particulier pour permettre l’intégration de données venant de nos partenaires, via des standards d’échange (RSQML, WISTML) communs aux acteurs de l’industrie pétrolière.

 

Acquisitions sismiques : des données par milliards

Grâce à son architecture simple et robuste, Sismage-CIG est en mesure de gérer des volumes de données extraordinaires.

Cette capacité s’avère très précieuse pour certains projets d’exploration, qui mettent en jeu plusieurs centaines de gigas de données, issues pour l'essentiel d’acquisitions sismiques. Il s’agit, notamment, des projets dits de synthèse, fondés sur l’ensemble de données sismiques disponibles à l’échelle d’un pays, voire d’un continent. Dans ce dernier cas de figure, Sismage-CIG a l’énorme avantage d’assurer la cohérence des systèmes de coordonnées, souvent différents d’un pays à l’autre.

 

En rendant possible la gestion d’un volume massif de données, Sismage-CIG concourt également à la maîtrise de modèles réservoir de plus en plus lourds, dont le nombre grandissant de mailles améliore la précision et la pertinence de nos représentations en 3D du sous-sol.

 

Gestion des données de cartographie SIG dans Sismage-CIG.

Chez Total, nous avons franchi le seuil de la simulation à 1 milliard de mailles dès 2013. Dans cette configuration, les fichiers de résultats de chaque simulation « pèsent » plusieurs centaines de gigaoctets, ce qui pose de nouveaux défis de manipulation et de visualisation.

 

Conçus pour répondre efficacement à l’ensemble de ces enjeux, les outils de gestion des données de notre plate-forme intégrée géosciences constituent un socle essentiel de performances, conjuguant une accélération des études et une meilleure compréhension des réservoirs.

juin 2017