Un programme de R&D mobilisé pour délivrer au Groupe les solutions innovantes et économiques d’une énergie responsable, en particulier à travers la prise en compte des enjeux climatiques, le respect de l’environnement et des attentes des parties prenantes.

andre_marble_exploration_production_total
André Marblé

R&D

Gaz et CCUS : des rôles piliers dans le scénario climatique à 2 °C

Pour lutter contre le réchauffement climatique tout en fournissant au monde l’énergie dont il a besoin, le gaz constitue la meilleure option actuellement disponible. Cette source d’énergie abondante, deux fois moins émissive de CO2 que le charbon en génération électrique, représente déjà près de 50 % du mix énergétique de Total. L’objectif est que sa part y soit prédominante d’ici à 2035.

 

Accompagner sa montée en puissance dans le portefeuille du Groupe passe par une stratégie offensive sur cette ressource. Elle nécessite d’aller au-delà de nos acquis et de nos savoir-faire reconnus dans le domaine, en particulier sur le traitement du gaz. Dans un environnement très compétitif et de volatilité des cours du baril et du gaz, la réduction des coûts constitue l’impératif premier. Il s’agit donc de pouvoir proposer des solutions innovantes face à cet enjeu économique.

 

L’accélération du développement des technologies de captage, utilisation et stockage du CO2 (CCUS), en particulier grâce à la baisse des coûts de capture, est quant à elle indispensable pour contribuer aux plans proposés par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) pour atteindre la neutralité carbone au cours de la seconde moitié du siècle afin de limiter à 2 °C l’élévation de la température de la planète.

 

Des projets à faible impact environnemental, en toute transparence vis-à-vis de nos parties prenantes

Face à la montée en puissance des préoccupations environnementales, nos projets ne pourront voir le jour qu’en étant acceptés par nos parties prenantes. S’il est indispensable de disposer des solutions technologiques en ligne avec une réglementation appelée à se durcir et de maîtriser tous les risques de nos activités, ce n’est plus suffisant. Nous devons aussi travailler en pleine confiance avec nos parties prenantes et assurer notre crédibilité en partageant nos informations avec transparence.

 

Dans ce contexte où des réglementations plus sévères et une vigilance accrue des parties prenantes vont s’imposer à tous, nous devons être capables de faire la différence via :

 

  • le développement de réponses technologiques permettant d’opérer nos installations et de mettre en œuvre nos projets avec une empreinte environnementale minimale, un niveau de risque accidentel toujours plus bas et avec un coût maîtrisé,
  • la capacité à être reconnu comme un acteur crédible proposant des solutions adaptées aux attentes sociétales.

 

9 objectifs prioritaires

Les priorités du Programme Gas Solutions and Sustainable Development se concentrent sur 9 objectifs prioritaires :

 

Pour délivrer de l’énergie avec l’empreinte environnementale la plus basse :

 

  • la réduction des coûts de la chaîne de production de gaz,
  • la réduction des coûts du captage du CO2 (Capex et Opex),
  • la qualification de moyens de transport économiques du CO2 en phase dense ;
  • La qualification de structure de stockage de CO2 sûres et pérennes ;
  • les processus et architectures éco-énergétiques.

 

Pour relever avec succès les défis d’une faible empreinte environnementale de nos projets et de leur acceptabilité par nos parties prenantes :

 

  • qualifier les procédés et technologies qui nous permettront de répondre, au meilleur coût, aux évolutions réglementaires et attentes des parties prenantes qui souhaitent une diminution des impacts ;
  • développer les moyens d’une maîtrise des risques accrue, ce qui inclut le développement d’outils de prévention des incidents toujours plus efficaces ;
  • réduire de façon significative le coût de la gestion de l’eau dans nos installations de production ;
  • comprendre les mécanismes du risque sociétal, identifier et co-construire avec nos parties prenantes les actions capables de favoriser l’acceptation durable de nos opérations.

 

Neuf projets de R&D

Le Programme Gas Solutions and Sustainable Development comprend neuf Projets de R&D.

 

Deux d’entre eux concourent aux travaux des Programmes de R&D transverses du Groupe Gas et Energy Efficiency :

 

  • Acid Gas Treatment s’emploie à développer les procédés de séparation de demain, pour la purification du gaz naturel comme pour nos rejets gazeux, afin de permettre l’exploitation de nouveaux champs et de réduire nos coûts d’investissement ;
  • Gas Valorisation and Energy Efficiency a pour objectif d’imaginer des solutions intégrées qui permettront à la fois une valorisation optimale du gaz naturel et une meilleure efficacité énergétique.

 

Quatre Projets alimentent la R&D du Groupe sur le CCUS sur les trois domaines d’expertise de l’EP que sont le captage, le transport et le stockage du CO2 :

 

  • Native CO2 Separation, pour développer des technologies plus économiques (CAPEX et OPEX) pour récupérer du CO2 de haute pureté à partir de nos gisements de gaz acides, via l’optimisation de procédés de séparation spécifiques (solvants, membranes, adsorbants) ou la recherche de technologies de ruptures pour réduire drastiquement le coût de ces opérations ;
  • Anthopogenic CO2 Capture, avec pour cibles le captage du CO2 émis par les centrales de cogénération et les industries, afin d’aider les consommateurs de pétrole et de gaz à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en facilitant l’industrialisation de solutions de captage à moyen terme et en développant des technologies de rupture pour le plus long terme ;
  • Geological CO2 Storage, pour favoriser le déploiement du stockage géologique du CO2 dans le monde entier et contribuer au positionnement de Total en tant que leader du CCUS, en réduisant les incertitudes sur les capacités de stockage de ce gaz à effet de serre et en délivrant les méthodologies et technologies pour opérer en toute sécurité et à des coûts acceptables des projets de stockage de CO2 à l’échelle industrielle ;
  • CO2 Transport, pour développer nos connaissances globales en matière de transport de CO2 afin de concevoir et exploiter des réseaux de transport de CO2 en phase dense, afin d’acheminer le gaz en toute sécurité de leur site de captage à leur site de stockage.

 

 

Trois Projets, dont les travaux s’inscrivent dans le cadre du Programme de R&D HSE du Groupe :

 

 

Environmental and Societal Stakes, dont la mission a pour objectifs :

 

  • de nous placer à la pointe de la mise en œuvre de développements à faibles impacts et à faibles coûts ;
  • de développer de nouveaux outils de monitoring environnementaux et de nouvelles méthodes d’échanges d’informations sur la maîtrise des risques avec nos parties prenantes ;
  • de développer notre compréhension des enjeux sociétaux locaux et globaux et d’identifier les solutions qui permettront de favoriser une acceptation durable de nos opérations et projets.

 

Water Management, pour :

 

  • traiter les eaux au meilleur coût par rapport aux contraintes d’injection dans les réservoirs ou pour répondre aux exigences environnementales ;
  • identifier des solutions innovantes qui permettraient de mettre à la disposition des sociétés civiles des ressources en eau additionnelles, pour des besoins industriels (papeterie ou cimenteries par exemple, grosses consommatrices d’eau), voire à des fins d’irrigation pour des cultures non alimentaires dans des conditions contrôlées.
  • développer et qualifier des solutions pour les schémas de développement EOR qui posent de nouvelles problématiques de gestion de l’eau.

 

Major Accident Prevention vise à proposer des solutions permettant de réduire les risques d’accidents majeurs sur nos sites opérationnels existants et futurs et à maîtriser leur gravité en cas de situation de crise via :

 

  • la maîtrise des facteurs humains qui concourent à la prévention
  • la détection aussi précoce que possible d’une perte de confinement pour éviter son évolution vers un scénario d’accident majeur
  • la limitation des conséquences d’un accident majeur.