L’Exploration-Production de Total récompense ses meilleures innovations

Grand rendez-vous de Total, le concours Best Innovators permet de mettre un coup de projecteur sur les colutions innovantes développées par les collaborateurs de l'Exploration-Production de Total. Voici un tour d'horizon des technologies et des procédés finalistes en 2016, conçus pour répondre aux défis énergétiques de demain.

EP.TOTAL.COM_EXPERTS_CHRISTOPHEAMADEI_306x226_FR
Christophe Amadei

Best Innovators

L'innovation est au cœur des métiers et des expertises de Total. Pour la favoriser, le Groupe a créé le concours Best Innovators mettant à l'honneur ses meilleurs innovateurs en exploration & production. Chaque année, ce concours encourage les équipes de l'EP à imaginer de nouvelles solutions pour faire progresser nos activités dans tous les domaines : technique, business, HSE, ressources humaines, finances, communication, etc. L'édition 2016 de Best Innovators a sélectionné dix réalisations remarquables portées par nos collaborateurs.

Repousser les limites du deep offshore

Premier prix du Jury, le projet Électrification de l'extrême confirme le rôle pionnier de Total dans le développement des champs en eaux profondes et son action en première ligne pour déverrouiller l’accès aux ressources offshore. Ce projet en Mer du Nord permet le transport sous-marin du courant alternatif au-delà des limites connues jusqu’alors. Sur 162 km de distance, le plus long câble électrique statique au monde, conçu et installé par Total, alimente depuis les côtes norvégiennes la plateforme offshore du champ de Martin Linge. À la clé, une exploitation moins coûteuse et plus respectueuse de l'environnement. Seconde innovation majeure, le tout premier câble électrique dynamique au monde vient relier la plateforme offshore au FSO, résistant à des efforts de fatigue extrêmes en conditions météorologiques difficiles. La mise au point de cette technologie de rupture ouvre la voie à l'alimentation électrique offshore entre structures flottantes.

 

Sur le bloc 17, au large de l'Angola, repousser les frontières de l’excellence opérationnelle passe par la standardisation. Au fil du temps, les cinq grands projets successifs de ce permis ont été développés avec des équipements sous-marins de générations successives. Leurs interfaces différentes les rendent incompatibles les uns avec les autres. Prix des Collaborateurs, le Système de forage subsea universel pour le bloc 17 a été conçu pour résoudre cette complexité technique. Le dispositif combine l'ensemble des systèmes existants sur un seul appareil de forage, capable d'opérer sur tous les champs. Sa mise en œuvre apporte plus de flexibilité et une réduction des coûts opérationnels.

 

Le puits sous-marin tout électrique, véritable rupture technologique, est une autre innovation marquante en offshore consacrée par le concours Best Innovators. Le contrôle des puits pétroliers sous-marins repose actuellement sur la transmission hydraulique. La solution développée par les collaborateurs de Total consiste à remplacer ce système par une infrastructure entièrement électrique. Mi-2016, le Groupe a mis en production en Mer du Nord néerlandaise le premier puits subsea à commande tout électrique au monde. Cette technologie simplifie le dispositif et apporte davantage de fiabilité. Elle permettra de réduire jusqu'à 40 % les coûts d'investissement dans les futurs développements en deep offshore.

  • Électrification de l’extrême : Fatigue test du câble dynamique.
  • Skids EOR : vue 3D – Un des C-EOR skids.
  • Compresseur intégré, une première mondiale : ICLTM versus package conventionnel.
  • Forage sous-marin universel : système sans riser installé sur la plateforme.
  • Early Bird : une atmosphère studieuse et collaborative
  • Premier puits sous-marin tout électrique : installation du Xmas tree électrique depuis le rig, coucher de soleil sur K5F-3.
  • MRsat : à la différence des roches conventionnelles, les schistes ont une faible porosité et un double réseau de pores, minéral et organique, qui rend les mesures plus difficiles.
  • Regard décalé sous le sel : imagerie en contexte sub-salifère et suivi des réservoirs améliorés grâce à une solution d'acquisition sismique 4D de puits économique, qui permet de réduire les incertitudes en matière de géosciences et de forage pour optimiser le développement du champ.
  • Stayin’ Alive : vue du stockage de C2 et C3.
  • Be In Be Flex : deux des membranes céramiques testées.
Suivant Previous

Mieux évaluer les réservoirs pétroliers

Optimiser la caractérisation des systèmes réservoirs non conventionnels d'hydrocarbures constitue un enjeu critique pour l'industrie pétrolière et gazière.

 

Première mondiale, MRsat s’est vu attribuer le Prix du Président d’honneur de Best Innovators 2016 par le chercheur en biologie Xavier Duportet. Cette solution innovante dans l'évaluation pétrophysique des roches de schiste, permet de mesurer la teneur en huile et en eau dans les schistes par résonance magnétique nucléaire. Les mesures de saturation avec MRsat sont dix fois plus précises que les méthodes traditionnelles d'extraction thermique ou par solvant, avec un coût et un temps de manipulation divisés par cinq. Et cela sans risque toxique ou de destruction des échantillons.

 

Mieux suivre à moindre coût l'évolution des réservoirs complexes est un autre défi. Le Prix « Maîtrise des coûts » récompense le projet Regard décalé sous le sel : une alternative performante développée en Angola par les équipes de l’EP, sur le champ offshore de Louro. Cette solution améliore de façon plus économique la qualité de l'imagerie dans un contexte géologique sous-sel. L'installation à demeure de capteurs permanents dans un puits de développement permet de s’affranchir de la barrière de sel qui perturbe les sismiques conventionnelles. Ce mode innovant d’acquisition 3D permet d'écouter les fronts d'ondes à proximité immédiate des réservoirs tout en évitant l'intervention coûteuse d'un bateau de forage. Sa mise en œuvre assure une meilleure implantation des puits sous-sel et l'optimisation de la production en réduisant les coûts de production.

Simplifier les opérations

Le projet Compresseur Intégré Incahuasi, une première mondiale, innove en simplifiant pour gagner en performance opérationnelle sur les installations de production. Les motos-compresseurs conventionnels sont complexes et encombrants. Au fil d’innovations successives, les équipes de l’EP ont lancé sur le champ d'Incahuasi, en Bolivie, une nouvelle génération de compresseurs, ICL, équipés de moteurs rapides, sans huile et refroidis au gaz. Leurs atouts sont nombreux : compacité extrême, robustesse, absence d'émissions dans l'atmosphère, coûts d'intégration et délais de mise en service réduits.

 

La solution Be In Be Flex, déployée au Congo, change la donne dans le domaine de la filtration d'eau. Jusqu'ici, chaque type d'eau à traiter exigeait une technologie exclusive et spécifique. Brevet exclusif de Total, le procédé Flex permet de filtrer avec un seul dispositif à la fois l'eau de mer utilisée en exploitation offshore et les eaux de production chargées en hydrocarbures. Cette unité de filtration commune aux différents types d'eaux de process, inédite dans l’industrie, permettra de réduire les rejets et d'augmenter la part d'eau de production réutilisée.

 

L'intégration des technologies est aussi au cœur d'une innovation majeure qui réaffirme le leadership de Total dans la récupération améliorée des huiles. Les Skids EOR (Enhanced Oil Recovery) clés en main – équipements modulaires compacts contenus dans des conteneurs ISO – ont été développés par une équipe pluridisciplinaire. Ces briques élémentaires automatisées peuvent être combinées en procédure Plug and Play. Flexible, la solution permet de répondre rapidement à tous les cas de figure, par l'optimisation et la mise en œuvre économique des techniques EOR les plus sophistiquées à terre et offshore.

Oser l'innovation

Avec le Deuxième Prix du Jury, Stayin’ Alive est une autre des innovations récompensées par les Best Innovators en 2016. Sur le terrain, l'innovation peut naître de contraintes opérationnelles et d'un impératif de survie. Face à l'extension du conflit au Yémen et à l'insécurité croissante, le site Yemen LNG (YLNG) a stoppé sa production en avril 2015. Or, la production in situ d’électricité à partir du gaz stocké restait indispensable au maintien en bon état des installations. Coupé du monde, et subissant l’évaporation progressive du gaz et de l'éthane du circuit de réfrigération, il ne restait qu'une option : redémarrer un train de GNL en produisant l'éthane sur place. Avec le projet Stayin' Alive, les équipes d’YLNG ont mis en œuvre une procédure permettant de redémarrer l'un des quatre trains sous technologie APCI en utilisant l'échangeur cryogénique pour la production d'éthane.

 

Le projet Early Bird Petroleum Engineering permet aux collaborateurs d'échanger leurs connaissances de façon transverse et de favoriser les échanges de savoir-faire au sein de l'EP. Lancée en 2014, cette plateforme collaborative ouverte à l'ensemble des sites fonctionne autour d'un rendez-vous hebdomadaire interactif, via des visioconférences basées sur des technologies de type VMR, Lync ou Webinar. Ces sessions permettent à plus de 3 000 collaborateurs, aux parcours et aux métiers différents, d'élargir leurs expériences dans toutes les disciplines de l'ingénierie pétrolière. Elles renforcent une culture commune transverse et une fertilisation croisée des pratiques, des idées et des disciplines, deux grands creusets de l'innovation.

 

Organisé depuis 2010, le concours Best Innovators considère toutes les actions innovantes des collaborateurs de l’EP répondant aux valeurs de Total en termes de qualités de création et d’innovation, d’écoute, d’audace ou encore de transversalité. Cette année encore, les innovateurs de l’EP et leur capacité à faire partager leurs innovations seront distingués : les prochains prix Best Innovators seront remis en juin 2017 !