Nicolas Passade-Boupat

Gisement

Nicolas Passade-Boupat, spécialiste EOR chimique, chef de service Physicochimie & Analyse

 

Nicolas Passade-Boupat est docteur-ingénieur. Diplômé de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI Paris), il a effectué sa thèse en physico-chimie des polymères à l'ESPCI Paris et Paris VI. En 2001, il rejoint le groupe Total pour diriger un laboratoire de rhéologie et s'occuper du développement de copolymères à blocs, les « tensioactifs » des polymères, chez Atofina puis Arkema. En 2007, il revient chez Total pour prendre en charge les études liées à la physico-chimie des bruts et à leurs interactions avec les additifs pétroliers. À partir de 2011, il devient chef du service Physico-chimie & Analyse au PERL, qui cherche à comprendre comment les interactions microscopiques entre les espèces naturellement tensioactives des bruts (asphaltènes, acides naphténiques, bases), les additifs pétroliers (désémulsifiant, surfactant, polymère, anticorrosion…), les eaux et les roches vont se traduire au niveau macroscopique (facteur de récupération, taille des séparateurs, perte d'efficacité de traitement…).

 

Projets

Le service Physico-chimie & Analyse dont s'occupe Nicolas Passade-Boupat a été impliqué dans :

  • les pilotes EOR d'injection de polymère offshore sur Dalia ;
  • les pilotes de transport de polymère au RMOTC Wyoming dans la prévision du projet Ouganda ;
  • les pilotes d'injection de surfactants et polymères en carbonates chauds et salés sur le champ d'ABK ;
  • le pilote de traitement des eaux viscosifiées avec OMV sur le champ de Matzen.

Outre le projet EOR, il est également très impliqué dans le projet flow assurance et le projet Puits.

 

Collaborations diverses

  • Codirecteur du laboratoire commun Total-CNRS-ESPCI (PIC), membre du Laboratoire des fluides complexes et leurs réservoirs (LFCR), unité mixte de recherche Total-UPPA, Chairman of the board du laboratoire Ugelstad de NTNU (Norvège).

 

Publications

  • Il est l’auteur d'une quinzaine de brevets et d'une soixantaine de publications/communications dans des revues à comités de lecture ou dans des sociétés savantes telles que la SPE.

EOR Chimique

Un domaine d’application sans cesse élargi