En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Ok, tout accepter
Personnaliser
Please check an answer for every question.
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations de votre navigation avec nos partenaires analytics. Ils peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies suite à l'utilisation de leurs services.

La nouvelle version du supercalculateur Pangea de Total, mis en production en juin 2019, offre une puissance de calcul inédite. Placé aujourd’hui au 11ème rang des supercalculateurs les plus puissants du monde - publics ou privés – Pangea III témoigne de notre engagement et de notre stratégie dans le digital. Présentation de cet outil d’exception au Centre Scientifique et Technique Jean-Féger (CSTJF) à Pau.

Expert_BertrandDuquet_80x80_FR
Bertrand Duquet

Exploration

Expert_enricoZamboni_FR
Enrico Zamboni

Exploration

Pangea III, Total place la barre toujours plus haut - Exploration-Production - Total

Désormais capable d’effectuer le nombre considérable de 30 quadrillons d’opérations à virgule flottante par seconde, Pangea III a multiplié la puissance de calcul du Groupe par cinq. Elle s’élève aujourd’hui à 31,7 pétaflops, tout en triplant la capacité de stockage du Groupe à 76 pétaoctets.

En imagerie sismique, le récent accroissement de la puissance de calcul de Pangea permet de réduire considérablement les approximations et d’augmenter les taux d'itération ; les délais de production sont aussi plus rapides, avec une accélération des allers-retours imagerie-interprétateurs. Il amène une meilleure résolution signal-bruit et, en sismique gisement, offre une résolution spatiale et verticale inégalée. Pangea III favorise ainsi une localisation plus fiable des hydrocarbures dans le sous-sol, notamment dans des environnements complexes où les ressources sont piégées sous le sel (Brésil, Golfe du Mexique, Angola, Méditerranée orientale)

Dans le domaine du réservoir, la rapidité d'exécution des simulations augmente de façon significative. Mais le supercalculateur apporte également une amélioration tant des outils mathématiques de modélisation et de visualisation à l’échelle des pores que de la simulation des écoulements de fluides à l’échelle des gisements.

Développé par IBM, ce nouveau calculateur haute performance est également moins énergivore, avec une consommation électrique par pétaflop divisée par 11 (1,5 MW pour Pangea III contre 4,5 MW pour Pangea I et II). Par ailleurs, Pangea III améliore la maîtrise des incertitudes des études dans le but de mieux visualiser et comprendre la subsurface. De gros progrès vont être réalisés dans les études d'intégration réservoirs-puits-réseaux de surface.

Pangea III confirme la stratégie R&D de Total. Une stratégie d’investissement massif dans les calculateurs haute performance (High Performance Computer, HPC) conduite depuis les années 1980 et appelée à se poursuivre afin d’augmenter toujours plus la puissance de calcul et de développer de nouveaux algorithmes et simulations numériques.

Exploration

Les clés d’une exploration à fort potentiel

Exploration

B-Wats : une acquisition au design optimisé