Redessiner la carte des possibles de l’exploration pétrolière… Tout aussi stimulant qu’exigeant, cet objectif déterminant pour l’avenir énergétique de la planète mobilise le meilleur de notre expertise géologique.

stephane_raillard_exploration_production_total
Stéphane Raillard

R&D

Revisiter et élargir nos territoires d’exploration

Renouveler nos concepts géologiques et en faire des guides pertinents pour élargir nos perspectives d’exploration représente un défi majeur pour notre recherche. Il s’agit de revisiter le potentiel des bassins prouvés et d’imaginer les nouveaux bassins à haut potentiel.

Pour conduire efficacement notre exploration vers de nouveaux thèmes ou de nouvelles provinces pétrolières, nous revisitons les fondamentaux de la géologie pétrolière (concepts structuraux, sédimentaires, fluides) en les confrontant à la compréhension géodynamique globale de la formation des bassins sédimentaires. Avec, pour objectif, de repenser les conditions propices à la formation des systèmes et des réservoirs pétroliers, à la lumière des évolutions récentes des géosciences.

De la création de concepts géologiques innovants à la modélisation multi-échelle des processus présidant au piégeage des hydrocarbures, notre dynamique de R&D s’appuie sur une chaîne d’excellence. Avec, pour enjeu, la maîtrise optimisée des risques et des coûts.

 

Cette approche repose sur trois axes principaux :

  • une appréhension globale des géosciences, multidisciplinaire, multi-échelle, impliquant fortement nos capacités de modélisation et de simulation ;
  • une philosophie « open R&D » permettant de construire des collaborations ambitieuses avec des instituts de recherche reconnus internationalement sur des durées de cinq ans et plus ;
  • une mise à disposition au sein de ces collaborations de nombreuses données « industrielles pétrolières » de grande qualité, allant du forage à la sismique 2D et 3D.

Nos domaines prioritaires

Les travaux du Programme sont focalisés sur trois domaines à fort potentiel, en ligne avec la stratégie de l’exploration de l’EP :

  • les marges continentales, de l’offshore conventionnel à leur partie distale, zones très complexes et cibles majeures d’exploration et de production ;
  • les carbonates, réservoirs « biologiques » dont la part estimée du Yet to Find mondial est de l’ordre de 30 % ;
  • les systèmes convergents onshore, des bassins intracratoniques aux foothills, qui restent l’un des domaines les moins explorés au monde.

Quatre projets de R&D

Le Programme est structuré en quatre Projets de R&D, dont trois sont dévolus au renouvellement de nos concepts géologiques sur les thématiques prioritaires du Programme.

 

From Rifts to Passive Margins

Son enjeu : la compréhension intégrée des marges, zones de transition entre continent et plancher océanique. Il est focalisé sur la compréhension des événements critiques, de leur évolution géodynamique, du remplissage des bassins sédimentaires et des pièges et réservoirs complexes.

Ses travaux sont alimentés par le programme de recherche PAMELA (PAssive Margin Exploration LAboratories), piloté avec l’Ifremer et associant un réseau de partenaires académiques. De grande ampleur, ce programme dévolu à l’étude transverse des marges, des bassins-versants (source des sédiments) jusqu’aux zones de dépôts sédimentaires en offshore profond, ouvre l’accès à d’importantes avancées scientifiques grâce aux données novatrices acquises par une série de campagnes cumulant des centaines de jours en mer.

 

From Convergent Margins to Foothills

Sur les zones de compression, le retour aux fondamentaux passe par une compréhension globale des chaînes de montagnes afin d’optimiser nos prédictions sur le potentiel pétrolier des contreforts montagneux (foothills) où les sédiments ont été transportés et plissés.

L’amélioration de nos concepts géologiques actuels et l’élaboration de nouvelles idées sur cette thématique s’appuient notamment sur le projet de recherche Orogen, mené en partenariat avec le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) et le monde académique autour de la chaîne des Pyrénées, de ses bassins sédimentaires et des fluides de toute origine.

 

Carbonate Exploration

L’équipe de géologues mobilisée sur ce projet développe les concepts novateurs qui, en synergie avec une interprétation géophysique adaptée à ce type d’environnement, nous permettront de relever le défi majeur de l’exploration des carbonates : identifier les bassins favorables à la mise en place de systèmes carbonatés à fort potentiel réservoir, associés à des systèmes générateurs prolifiques.

Ses travaux mettent en jeu une approche transverse et multidisciplinaire (géodynamique, climatologie, océanographie, physiographie, géochimie, etc.) dont l’objectif est de comprendre et calibrer les paramètres globaux qui contrôlent la distribution mondiale des réservoirs carbonatés. Leur enjeu : permettre une meilleure compréhension des processus physiques et chimiques à l’échelle des bassins sédimentaires, afin de guider efficacement l’exploration vers de nouvelles cibles et de nouvelles provinces.

 

Exploration Earth Modelling

Ce projet a l’ambition de traduire nos concepts géologiques en processus physico-chimiques fondamentaux afin d’améliorer notre capacité à les modéliser et ainsi de mieux prédire leur produit.

Cette approche multiprocessus (chimiques, mécaniques, hydrologiques, climatologiques, diagénétiques, biologiques, etc.) se conjugue à une approche multi-échelle, de l’échelle lithosphérique globale à celle du réservoir, avec, pour enjeu, d’accroître le réalisme et la pertinence de nos simulations.