Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies nous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Le 5 octobre 2019, le champ géant Johan Sverdrup en Norvège a démarré la phase 1 de la production avec plus de deux mois d'avance sur le calendrier et un budget 30% inférieur à celui initialement prévu. La production en plateau initiale est de 440 000 barils de pétrole par jour. La phase 2 a déjà été lancée et va permettre d'élever la capacité de production du champ géant à 660 000 barils de pétrole par jour d'ici fin 2022. Avec l'acquisition de Maersk Oil en 2018, Total a hérité d'une participation de 8,44% dans Johan Sverdrup. Pour ce projet, le Groupe travaille aux côtés de l'opérateur Equinor (42,63%) et de Lundin Norway (20%), Petoro (17,36%) et Aker BP (11,57%).

Carte du projet Johan Sverdrup - Exploration-Production - Total

Situé à 150 kilomètres des côtes norvégiennes, Johan Sverdrup fait partie des cinq plus grands champs de pétrole du plateau continental norvégien. Avec des réserves récupérables s'élevant à 2,7 milliards de barils équivalent pétrole, il constitue l'un des projets industriels les plus importants des 50 prochaines années en Norvège. Le pic de production représentera jusqu'à 25% de toute la production de pétrole norvégienne.    

Le champ est fourni par une alimentation électrique générée onshore. Cela donne à Johan Sverdrup une dimension écologique significative comparée à la plupart des projets offshore du genre. Ce projet de grande envergure, fruit d'un formidable partenariat, est caractérisé par un niveau bas d'émission carbone et une production à coût réduit. L'objectif est de réduire les émissions de gaz polluants de 80 % à 90 % par rapport à un développement offshore classique utilisant des turbines à gaz. C'est un projet dont l'efficacité énergétique fait partie des trois meilleures au monde, avec un taux moyen d'émission de seulement 0,67 kg par baril. Les économies réalisées sont estimées à 460 000 tonnes de CO2 par an, l'équivalent des émissions rejetées par 230 000 voitures de particuliers chaque année.

L'oléoduc le plus vaste de Norvège a été installé à côté du riser de la plateforme sur le champ de Johan Sverdrup en 2018. D'un diamètre de 36 pouces, il s'étend sur une distance de 283 kilomètres entre le terminal pétrolier de Mongstad, près de Bergen, et le champ géant en mer du Nord. La phase d'installation menée en 2018 a été l'une des plus intensives jamais réalisées sur le plateau continental norvégien : trois structures porteuses (jackets), deux installations de surface (topsides), un pont, plus de 400 km de tuyauterie, et 200 km de câbles électriques ont été mis en place.

    Johan Sverdrup : données et chiffres clés

    • Situé au sommet de la formation Utsira en mer du Nord, à 150 kilomètres à l'ouest de Stavanger.
    • Le pétrole est par oléoduc du champ vers le terminal de Mongstad, au nord de Bergen. Le gaz est amené via le Statpipe vers l'usine de traitement de Kårstø au nord de Stavanger.
    • Une fois la phase 2 lancée, le pic de production pourrait atteindre 660 000 barils de pétrole par jour.
    • La profondeur d'eau est de 110 à 120 mètres et le réservoir se situe à une profondeur de 1900 mètres.
    • Le champ est fourni par une alimentation électrique générée onshore.
    0
    %
    pourcentage de réduction des coûts par rapport aux estimations initiales
    0
    milliards
    de barils de pétrole de ressources exploitables
    0
    %
    les réductions d’émission de CO2 comparées à un développement de projet standard
    • Plateforme Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège - Exploration-Production - Total
      Plateforme Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège
    • Foreur sur la plateforme Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège - Exploration-Production - Total
      Foreur sur la plateforme Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège
    • Raffinerie du port de Mongstad, Norvège - Exploration-Production - Total
      Raffinerie du port de Mongstad, Norvège
    • Plateforme Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège - Exploration-Production - Total
      Plateforme Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège
    • Installation de la plateforme pétrolière de nuit sur le champ de Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège - Exploration-Production - Total
      Installation de la plateforme pétrolière de nuit sur le champ de Johan Sverdrup, Mer du Nord, Norvège
    Le méthanier Artic Lady arrive à l'usine de liquéfaction de Melkoya, Mer de Barents, Norvège - Exploration-Production - Total

    Total en Norvège

    Le site de notre filiale en Norvège

    Le groupe Total

    Pour en savoir plus sur notre groupe, acteur mondial de l'énergie

    Offshore profond

    De nouveaux horizons à portée de main
    Vue d'ensemble des installations du champ de gaz à condensats Haute Pression - Haute Température (HP/HT) - Projet Culzean - Mer du Nord, Royaume-Uni

    Culzean

    Découvrir notre projet en mer du Nord