If you continue to browse this website, you accept third-party cookies used to offer you videos, social sharing buttons, contents from social platforms..
OK, accept all
Personalize
Please check an answer for every question.
Deny everything
Allow everything
We use cookies to personalise content, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use on our site with our socal media and analytics partners who may combine it with other information that you've provided to them or that they've collected from your use of their services.

Contribuer au développement socio-économique est un pilier de notre politique sociétale. Le Groupe a donc identifié plusieurs engagements d’intérêt général prioritaire, au premier rang desquels figure l’éducation. Nos filiales apportent donc leur soutien à de très nombreux programmes dans ce domaine. Comme Total E&P Congo qui œuvre à différents niveaux du système éducatif congolais. Une façon concrète de diversifier la création de valeur à laquelle elle contribue dans le pays.

didier_mbemba_exploration_production_total
Didier Mbemba Bikoumou

Actions sociétales

L'accès des jeunes à l'autonomie, la formation et l'emploi : une cause majeure pour Total

Dans les 130 pays du monde où Total est implanté, nous avons à cœur de conforter notre ancrage territorial en aidant les jeunes, par la formation, à accéder à l’emploi et ainsi à trouver leur place dans la société. C’est pour nous un engagement d’intérêt général prioritaire, conçu en prolongement de notre engagement business, car il s’agit par-là d’assurer l’avenir des territoires où nous menons nos activités. Du secondaire à l’enseignement supérieur et à la formation professionnelle, nos actions d’éducation ont ainsi vocation à s’inscrire dans le temps long de la construction de compétences, de parcours d’excellence et de filières métiers qui puissent servir à nos futurs collaborateurs comme à l’ensemble de la société.

 

actions_societales_education_biologie_exploration_production_total

Total E&P Congo : un engagement historique en faveur de l'éducation

Active en République du Congo depuis 1968, notre filiale est depuis longtemps engagée en faveur de l’éducation, axe majeur de la stratégie sociétale. De fait, les conditions d’études sont très précaires dans notre pays, à cause d’un problème récurrent d’infrastructures. Si donc nous pouvons aider à quelque chose en tant qu’opérateur responsable, c’est bien sur ce terrain.

Des classes d’excellence pour les lycéens

TEP Congo s’est toujours attelée à déceler les jeunes talents prometteurs et à favoriser leur épanouissement en les plaçant dans un environnement propice. Elle a toujours tenu aussi à être un partenaire actif du développement de la recherche et de l’enseignement.

Notre premier grand programme, en tant que tel, en faveur de la formation des Congolais date de 2009, motivé à la fois par les besoins en recrutement de Total et par la nécessité de renforcer à terme le corps professoral de l’université Marien Ngouabi de Brazzaville.

Nous avons eu ainsi l’idée de créer, main dans la main avec la Direction départementale de l’Enseignement primaire et secondaire de Pointe-Noire et le Lycée français Charlemagne, des « classes renforcées » pour permettre aux plus méritants de passer le bac scientifique congolais dans de meilleures conditions matérielles, tout en ayant l’opportunité de se présenter au bac français afin d’optimiser leurs chances d’accéder aux grandes écoles supérieures locales et étrangères.

Mises en place au sein du lycée Victor Augagneur à Pointe-Noire, dont nous avons réhabilité une partie en créant notamment des laboratoires, ces classes d’excellence sont accessibles sur concours en Troisième et proposent un cursus complet de la Seconde et à la Terminale. Pilotés par le proviseur du lycée, les enseignants qui participent au programme suivent une formation au Lycée français pour s’imprégner des bonnes pratiques qui y ont cours. Plusieurs comités techniques tenus dans l’année avec nos partenaires permettent d’en assurer un suivi régulier.

Après neuf années d’existence, ce dispositif est un succès au niveau national : plus de 700 élèves, issus de toutes les localités du Congo, candidatent aujourd’hui au concours – pour 60 élèves retenus. Une fois bacheliers, les 3 meilleurs d’entre eux se voient accorder des bourses afin de poursuivre leurs études dans des écoles renommées, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Ceux qui entrent en école d’ingénieurs viennent souvent ensuite en stage chez Total.

Un soutien élargi aux collégiens, aux étudiants et aux actifs

En complément de ce programme, nous multiplions depuis plusieurs années nos actions à divers niveaux du système éducatif congolais.

A Djéno, localité qui abrite le terminal pétrolier opéré par TEP Congo, nous apportons, dans le cadre des relations de bon voisinage avec les communautés riveraines de cette installation, un appui matériel et financier aux cours d’alphabétisation et de rescolarisation des populations adultes.

Nous soutenons également activement l’enseignement supérieur, en particulier l’université catholique d’Afrique centrale (UCAC) ainsi que l’université Marien Ngouabi qui forme aux métiers de l’ingénierie HSE et du pétrole notamment. Au sein de cette dernière, nous avons participé à la construction d’un campus qui accueille plus de 300 étudiants depuis février 2018. Nous finançons par ailleurs une soixantaine de boursiers, au Congo comme à l’étranger, dans des domaines tels que la géologie, la géophysique, les sciences et technologie, le génie des procédés, l’environnement, …

Dernier axe de notre soutien : la formation professionnelle, car l’industrie congolaise manque de compétences dans les métiers de la soudure, de la maintenance et de l’électricité. D’où le lancement d’un projet en partenariat avec Schneider Electric et l’UCAC, visant à former dans un premier temps des électriciens. 12 étudiants viennent ainsi de recevoir un enseignement théorique au centre de formation Don Bosco, suivi d’un enseignement pratique en alternance dans une entreprise locale. Chez Total E&P Congo, nous mettons à disposition les équipements pédagogiques et prenons en charge les frais de scolarité. Nous avons également mobilisé tout un réseau d’entrepreneurs partenaires afin qu’ils accueillent les stagiaires et, nous l’espérons, puissent les embaucher à l’issue de la formation.

Créer durablement de la valeur pour le pays

Car là est bien l’objectif qui sous-tend toutes nos actions en faveur de la formation et de l’emploi au Congo : renforcer le tissu économique local en le diversifiant. Total en effet n’est pas le seul recruteur de la région : les entreprises en place sont multiples, de même que les besoins en compétences. Si l’éducation est un volet essentiel de notre politique sociétale au service de nos objectifs business, c’est avant tout parce qu’elle permet de construire, pour le pays dans lequel nous opérons, une économie plus forte, et ce durablement.

L’avenir du Congo repose sur les jeunes que nous aidons aujourd’hui à former. Si nos initiatives ne touchent qu’une petite partie de la population, elles contribuent à pérenniser un développement sur lequel, tous, nous comptons.

Actions sociétales

Des relations constructives avec les parties prenantes

Actions sociétales

Notre mécanisme de gestion de plaintes en Ouganda

Actions sociétales

Développer de nouvelles pratiques en Papouasie